Absentéisme dans la fonction publique : une étude bat en brèche les préjugés

Séverine Cattiaux • mis à jour le
DOSSIER : Le temps de travail dans la fonction publique

L'usure professionnelle et la pénibilité sont les causes principales de l'absentéisme des agents de la fonction publique territoriale. C'est ce qui ressort de l'étude conduite par l'association des directeurs des ressources humaines (DRH) des grandes collectivités territoriales.

chaises-vides-pixabay

"Absentéisme dans les collectivités territoriales, mesure et pratiques", l'étude menée par l’Institut national des études territoriales (INET) pour l'Association des DRH des grandes collectivités territoriales tord le cou à certaines idées reçues sur les raisons de l'absentéisme des agents territoriaux.

L'enquête de l'Inet, une mesure fiable de l'absentéisme

Les premières conclusions de cette étude rendue publique en avril ont été dévoilées le 1er février 2017. Elles sont d'autant plus fiables qu'elles sont issues d’un recueil de données fournies par 119 collectivités de toutes les tailles, via une plateforme web.

Par ailleurs, parmi les collectivités ayant répondu à l’enquête, on dénombre 26 % des départements français et les 16 plus grandes villes de France. Au total, l’étude concerne 263 000 agents, soit 14 % des fonctionnaires territoriaux.

Le chiffre de l’absentéisme revu à la baisse

Première information-clé issue de l'enquête de l’Inet  : l'absentéisme dans la fonction publique territoriale est moindre que ne le laissent penser les chiffres qui circulent régulièrement. L'étude conclut à un taux d’absentéisme de 7,85 % en 2015((Ce taux est calculé sur une base calendaire et sur un périmètre "compressible", c’est-à-dire intégrant la maladie ordinaire, les accidents de travail, la maladie professionnelle, les congés longue /grave maladie et les congés longue durée.)).

Ce taux est très inférieur à celui avancé par le courtier en assurance Sofaxis sur la même période (9,3 %), et qu'ont repris de nombreux médias. Explication de l’écart ? Le courtier en assurance inclut "curieusement", s’étonne l’Association des DRH, les congés de maternité, dans son mode de calcul…

>> Lire aussi : Un bond de 26% expliqué aux nuls

L'absentéisme est donc moins important que ce qui a été annoncé ici et là, alors même — précision importante — que les agents de la fonction publique territoriale sont plus âgés que les agents des autres fonctions publiques : 44,6 ans de moyenne d'âge dans la territoriale, 41,5 ans dans la fonction publique hospitalière et 42,3 ans dans la fonction publique de l'Etat. Tandis que dans le secteur privé, la moyenne d'âge est de 40,6 ans.

 

Catégories C : usure et pénibilité des métiers

Autre préjugé que l’étude pourfend : les fonctionnaires de la fonction publique territoriale prennent en arrêt maladie pour un rien. Au contraire, l'absentéisme est réellement lié à la pénibilité et à l'usure physique qu’entraîne l’exercice de nombreux métiers.

Ainsi, les catégories C (76 % des agents de la FPT) qui occupent des fonctions de terrain, avec des tâches souvent physiques et répétitives, se retrouvent, effectivement plus souvent, en arrêts (9,3 %) que les catégories A, dont les missions sont a priori moins pénibles (3,7 %).

Les variations du taux d’absentéisme s’observent également entre les filières. Là aussi, les marqueurs pénibilité et usure pondèrent le taux. Les filières de l’animation, technique (agents d'entretien, conducteurs, jardiniers) et médico-sociale (assistantes sociales, puéricultrices, etc.) affichent des taux d’absentéisme, respectivement de 7,1 %, de 8,9 % et de 9,3 %.

Ce sont dans les filières sportive (4,7 %) et culturelle (5,2 %) que les agents posent le moins d’arrêts maladie.

30% des absences pourraient être évitées

Scrutant de plus près les chiffres, les auteurs de l'étude notent que les motifs des absences sont

  • à 4,2 % liés à une "maladie ordinaire" ;
  • à 1,4 % en lien avec "un congé long ou une grave" ;
  • à 1,2 % liés à "un congé longue durée" ;
  • à 0,8 % consécutifs à « un accident travail »
  • et à 0,4 % causés par « une maladie professionnelle ».

En consolidant ces éléments, les auteurs de l’étude en déduisent que l'absentéisme dans la fonction publique territoriale pourrait même être plus faible encore, si davantage de précautions étaient prises.

Ainsi, "30 % du volume d’absence concerne des causes liées à des problématiques de prévention sur lesquelles les collectivités ont un pouvoir d’action direct (accidents du travail, maladies professionnelles et congés longue durée)", exhorte Johan Theuret, président de l’Association des DRH des grandes collectivités.

>> Lire aussi : Le temps de travail dans la fonction publique, travailler moins, mais mieux

 

 

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

Commercial Sédentaire B to B H/F

Commercial Sédentaire B to B H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 12/11/2019 | Anonyme

VILLE DE COULOMMIERS

Un(e) Responsable des Finances H/F

Titulaire, Contractuel | 12/11/2019 | VILLE DE COULOMMIERS

VILLE DE PONTARLIER

Directeur Adjoint (h/f) Direction des Moyens Opérationnels

Titulaire, Contractuel | 08/11/2019 | CC DU GRAND PONTARLIER

VILLE DE PONTARLIER

RESPONSABLE DU POLE ESPACE PUBLIC - Voirie, Espaces Verts h/f

Titulaire, Contractuel | 08/11/2019 | VILLE DE PONTARLIER

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2015

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article