La data, un passeport vers l'emploi

Laure Martin
DOSSIER : Les métiers de l'informatique

Les professionnels du big data sont devenus essentiels aux administrations publiques comme aux entreprises. Suivre une formation initiale ou continue aux métiers qualifiés du numérique, c'est une assurance anti-chômage.

Pour être sûr d’être recruté, formez-vous aux métiers de la data

Une piste sûre pour ne pas être au chômage ces dix prochaines années: se former aux métiers de la data. Du data scientist au chief data officer, ces métiers d'aujourd'hui et de demain sont essentiels aux entreprises et à une grande partie des collectivités territoriales qui ont saisi les enjeux du big data.

Les collectivités territoriales ont, pour partie, pris conscience de l’importance d’avoir en leur sein des spécialistes de la data pour leur transition numérique (2).

> Lire aussi : Datascientist en collectivité, pensez-y!

Le big data peut servir  à :

  • l’optimisation de systèmes complexes : énergie, transport, etc.
  • les prérequis aux technologies d’analyse avancée de données (intelligence artificielle  (IA), datascience, deep learning, bot…).
  • la segmentation marketing avancée
  • l’accès à la donnée en temps réel: 24heures/7jours
  • l’exploitation des open data.

 

C’est quoi le big data ?

Le big data peut être défini comme la capacité à collecter, stocker et traiter des données en nombre important en temps réel.

Le professionnel de la data applique différents traitements à ces données (automatiques, analytiques et statistiques), qui relèvent de l’IA (intelligence artificielle) :

  • l'analyse prédictive,
  • le machine learning (des algorithmes d’apprentissage automatique pour des robots, par exemple), 
  • le deep learning (les réseaux de neurones artificiels)...

Ces traitements puissants vont révéler des informations que l’être humain n’aurait pas pu détecter de manière traditionnelle et celles-ci vont créer de la valeur ou engendrer de nouvelles informations. Elles permettent, par exemple, l’analyse en continu et en temps réel de l’environnement.

Le fonds à la transformation numérique

Les collectivités peuvent désormais bénéficier d'un coup de pouce financier pour leur projet dans le domaine du numérique. Le fonds de transformation numérique, avec une enveloppe de 88 millions d'euros à la clé, leur est dédié. Elles peuvent faire une demande lorsqu'elles ont un besoin d'outils numériques, un projet numérique qui améliore la relation à l'usager ou pour accompagner les agents dans la transition numérique ou former les agents, pour progresser en matière de cybersécurité ou encore pour la dématérialisation des services, le meilleur usage des données pour les territoires...

Mais les collectivités n'ont pas attendu ce Fons pour innover dans le domaine. Nombre de projets territoriaux misent déjà sur l'open data, le big data et l'iA. A titre d'exemple, les services de la ville de Vesoul et de la communauté d'agglomération se sont engagés dans une démarche d'amélioration continue de la performance qui passe par la centralisation omnicanale de l'enregistrement des demandes des usagers. C'est le cas aussi de la communauté d'agglomération Val de Garonne, qui a modernisé sa relation citoyens grâce au numérique avec la Saisine de l'administration par Voie Electronique (SVE). Le recours au numérique peut aussi se faire pour la gestion des bibliothèques et médiathèques, pour les dispositifs d'insertion, la dématérialisation du courrier ou encore les entretiens professionnels...

Toujours plus de données à traiter

Au cours de ces deux dernières années, l’homme a créé plus de données que… dans toute l’histoire de l’humanité ! Il faut désormais analyser correctement ces données, qui sont aussi source d’innovation. Car le big data est créateur de valeurs. Un tournant pour les organisations, comme le véhicule autonome, la santé prédictive, l’industrie du futur… Ou encore l’optimisation de systèmes complexes dans l’énergie et le transport, la maintenance connectée, l’accès à la donnée en temps réel, ou le prérequis aux technologies d’analyse avancée de données (IA, datascience, deep lerning, bot..).

 

Des places à prendre...

Il est donc temps de vous former aux métiers de la data, qui sont très nombreux. Aujourd'hui, plusieurs profils sont particulièrement recherchés : 

  • le chief data officer, qui pilote et coordonne la stratégie data;
  • le data scientist, qui propose des méthodes et des algorithmes issus du machine learning. C’est le métier le plus demandé de tous les métiers de la data;
  • le data analyst, qui accompagne l’organisation dans le développement de création de valeur autour de la donnée;
  • le data engineer ou ingénieur en développement informatique, qui met en service le socle matériel et logiciel permettant d’exécuter les traitements.

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE PIERREFITTE SUR SEINE

CHEF DE PROJET APPLICATIONS MÉTIER (H/F)

Titulaire, Contractuel | 03/06/2021 | VILLE DE PIERREFITTE SUR SEINE

CONSEIL DEPARTEMENTAL DU BAS RHIN

UN RESPONSABLE DU SERVICE ACCUEIL, INFORMATION

Titulaire, Contractuel | 27/05/2021 | Collectivité européenne d’Alsace

VILLE DE PIERREFITTE SUR SEINE

INGÉNIEUR SYSTÈME, RÉSEAU ET VIDÉO-SURVEILLANCE H/F

Titulaire, Contractuel | 27/05/2021 | VILLE DE PIERREFITTE SUR SEINE

CU GRAND PARIS SEINE ET OISE

Technicien réseau (H/F)

Titulaire, Contractuel | 18/06/2021 | CU GRAND PARIS SEINE ET OISE

Dossier du mois

Département du Lot - Pourquoi nous rejoindre?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article