Premiers secours en santé mentale : des formations pour les agents publics

Laure Martin
DOSSIER : S'épanouir au travail

La fonction publique propose aux agents, fonctionnaires comme contractuels, une formation aux premiers secours en santé mentale. Sur la base du volontariat, cette formation vise à prévenir des situations de crise et à lutter contre la stigmatisation des troubles psychiques.

Formation secourisme en santé mentale dans la fonction publique

88% des 18-30 ans veulent un accompagnement de leur recruteur en matière de santé mentale, selon une étude menée par moka.care.

Et ¼ d’entre eux disent qu’il s’agit même d’un élément déterminant pour accepter ou refuser une offre d’emploi.

La fonction publique a fait d'une priorité la santé mentale des agents.

Une circulaire de février 2022 co-signée par les ministres de la Fonction publique et de la Santé présente les modalités du dispositif de formation au secourisme en santé mentale.

La mise en place de cette offre de formation doit contribuer au développement d’une culture de la prévention des situations de détresse psychique et à la lutte contre la stigmatisation des troubles psychiques.

Ce dispositif se décline en trois axes : sensibiliser les agents à la santé mentale, leur permettre d’apporter les premiers secours et former des formateurs dans ce domaine.

Qu’est-ce que le secourisme en santé mentale ?

À l’instar des « gestes qui sauvent », dont l’objectif est d’apporter une aide physique immédiate à la personne en difficulté, le secourisme en santé mentale vise à prévenir des situations de crise et orienter les personnes en situation de détresse psychique vers les professionnels de la santé mentale.

Le secourisme en santé mentale consiste à savoir réagir face à la détresse psychique d’une personne et à entrer en relation avec elle. Les personnes sont formées à établir le dialogue avec une autre, identifiée en souffrance, à communiquer avec bienveillance, sans intrusion, et d’égal à égal.

Le secourisme en santé mentale consiste à savoir réagir face à la détresse psychique d’une personne

Attention, il ne s’agit ni de prodiguer des soins, ni de remplacer les professionnels de la santé mentale (médecins ou psychiatres, infirmiers, psychologues).

Le dispositif s’appuie sur l’intervention de pairs, ayant reçu une formation au contenu validé, leur permettant d’appréhender la santé mentale et les troubles psychiques, d’identifier des signes de souffrance et d’assurer un premier niveau de conseil, d’aide de proximité et de médiation vers les aides spécialisées et les soins.

>> A lire aussi : Des évolutions dans les droits et devoirs des fonctionnaires

Les formations aux premiers secours en santé mentale

Trois actions sont prévues pour diffuser une culture de la santé mentale dans la fonction publique.

Sensibilisation à destination de l’ensemble des agents publics

Elle a pour objectifs :

  • de faire connaître la santé mentale en tant qu’enjeu majeur de santé publique et de société ;
  • d’informer et communiquer des éléments essentiels sur la façon de préserver sa santé mentale ;
  • de déstigmatiser les troubles psychiques ;
  • de promouvoir les lignes d’écoute et le 3114 ;
  • de favoriser le développement de réseaux d’échanges sur la santé mentale.

Cette sensibilisation peut être organisée au cours de demi-journées d’information et de prévention à destination de l’ensemble des agents des administrations s’appuyant sur un module en ligne de 2 heures, qui sera accessible à partir du troisième trimestre 2022, sur la plateforme interministérielle de formation en ligne Mentor.

La demi-journée peut être organisée sous forme de tables rondes, de débats, d’ateliers, de conférences.

La demi-journée peut être organisée sous forme de tables rondes, de débats, d’ateliers, de conférences

Il est recommandé d’organiser des demi-journées de sensibilisation et de prévention à la santé mentale annuellement, à partir de 2022, dans chaque administration et établissement public afin de favoriser l’émergence d’une culture commune de la promotion du bien-être mental, de la prévention des situations de détresse psychique et de la lutte contre la stigmatisation des troubles psychiques.

>> A lire aussi : Statut des fonctionnaires : des droits et des obligations

Formation au secourisme en santé mentale

Cette action a pour objectif de former des secouristes en santé mentale. Elle permet aux agents d’acquérir des connaissances de base concernant les troubles de la santé mentale.

Elle vise aussi à savoir repérer, c’est-à-dire savoir reconnaître, les signes de souffrance psychique ou de malaise dans son environnement, et à mieux appréhender les différents types de crises en santé mentale.

Les agents formés sont à même de conseiller et orienter. L’objectif est aussi de mieux faire face aux comportements agressifs et aux crises.

Différentes formations existent. La seule exigence est de faire appel à des formations validées. Elle s’adresse à des agents volontaires, qui doivent exposer leur motivation pour suivre cette formation. Ils peuvent en échanger en amont avec la médecine du travail.

Un retour d’expérience est organisé après la formation.

Formation de formateurs au secourisme en santé mentale

L’objectif est de maintenir des personnes ressources dans les milieux qui ont investi la démarche.

Cette formation permet aux agents de maîtriser le contenu de la formation au secourisme en santé mentale ; d’acquérir les compétences nécessaires pour se positionner en tant que formateur.

Elle s’adresse à des agents volontaires ayant été formés au secourisme en santé mentale, qui ont une connaissance des risques psychosociaux et une expérience en matière de formation. Ils sont désignés par leur administration parmi les agents volontaires.

Ces trois actions sont articulées entre elles et partagent un socle commun qui définit les enjeux de la santé mentale, les facteurs susceptibles de l’altérer, ceux qui la favorisent, ainsi que des notions générales sur des troubles psychiques.

Le programme « Premiers Secours en Santé Mentale

Ce programme est déployé depuis 2019. 26 universités proposent le dispositif en 2022, avec un objectif de formation de plus de 5 000 secouristes.

D’autres institutions ont suivi depuis : l’administration pénitentiaire ; quelques départements dans le cadre du Service national universel ; l’Assurance Maladie dans le cadre de sa stratégie de prévention 2019-2022 à destination des jeunes de 16 à 25 ans non étudiants, ainsi que des collectivités notamment via les conseils locaux de santé mentale.

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

INFOPRO DIGITAL

Commercial Sédentaire B to B H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 16/08/2022 | INFOPRO DIGITAL

INFOPRO DIGITAL

Attaché Commercial Sédentaire H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 16/08/2022 | INFOPRO DIGITAL

VILLE DE NANTERRE

RESPONSABLE FINANCES - MARCHÉS PUBLICS - JURIDIQUE H/F

Titulaire, Contractuel | 12/08/2022 | VILLE DE NANTERRE

MACONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMERATION

Un conducteur d’opérations (h/f)

Titulaire, Contractuel | 11/08/2022 | MACONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMERATION

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Ville de Rennes - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article