AGENCE DE L'EAU SEINE NORMANDIE

Chargé d'études ressources en eau H/F

  • Partager
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
DATE DE PUBLICATION09/06/2021 TYPE DE CONTRATTitulaire, Contractuel
RECRUTEURAGENCE DE L'EAU SEINE NORMANDIE CATÉGORIEA
LIEUX DE TRAVAIL
COMPIEGNE
 SALAIRE
Non communiqué

Employeur

L’Agence de l’eau Seine-Normandie est un établissement public de l’Etat dont le rôle est d’aider tout acteur qui agit pour la protection de l’eau ou des milieux naturels tant au plan de la qualité que de la quantité. Ses ressources proviennent de taxes affectées dont l’agence assure le recouvrement ; son budget est de l’ordre de 800 ME par an et ses effectifs de 380 agents. Les missions de l’agence sont exercées dans 6 directions territoriales, dont la direction territoriale Vallées d’Oise.

Poste

Dans le cadre du système qualité de l’Agence, il(elle) contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique de l’Agence sur les eaux souterraines (ESO) et superficielles (ESU), en pilotant des études sur d’une part les pressions et impacts qui s’y exercent et d’autre part sur l’état des ESO et ESU qui en résultent. Il(elle) analyse les résultats des réseaux de suivi, cherche à identifier les sources de pollutions possibles, tant diffuses que ponctuelles, et partage les informations en interne en vue d’une bonne appropriation des enjeux au niveau des agents.

1/ Définition et gestion de réseaux de surveillance

La DCE impose un suivi de chaque masse d’eau avec un équipement adapté, renforcé s’il y a des risques de dégradation de la masse d’eau. Pour cette surveillance, on utilise les points existants des réseaux, dont la densité sera renforcée sur certaines rivières ou certains aquifères sensibles ou à protéger plus étroitement. A ce titre, il s’agit de :

-          Rassembler et capitaliser avec les bases de données toutes les données disponibles permettant la caractérisation des états quantitatifs et qualitatifs des masses d’eau ;

-          Assurer la critique et la mise en cohérence de ces informations pour maîtriser la connaissance locale ;

-          Apporter sur cette base un appui au siège sur les réseaux de surveillance (révision du réseau, donnée suspecte).

2/ Etudes de connaissance et leur valorisation

-          Engager et instruire des aides pour améliorer la connaissance du fonctionnement des milieux superficiels et souterrains ; y apporter une expertise technique pour en valider la pertinence et le contenu ;

-          Réaliser le suivi des études et partager les résultats en interne de façon régulière et avec pédagogie ;

-          Faire remonter au siège les besoins de communication recensés ;

-          Contribuer aux groupes de travail internes « captages » et « Revue UH » ;

-          Répondre aux sollicitations internes et externes sur les données disponibles.

3/ Gestion de la ressource et planification

-          Contribuer à l’expertise des états calculés, notamment lors des exercices DCE (Etat des Lieux, SDAGE) ;

-          Apporter un appui technique auprès du service en charge des redevances sur l’expertise des ouvrages de prélèvements ou de rejet (station d’épuration)  en milieu souterrain et superficiel afin d’améliorer l’évaluation des pressions ;

-          Apporter une bonne connaissance des enjeux aux agents qui accompagnent les collectivités et autres porteurs de projets dans l’attribution des aides (Service Investissement des Collectivités et de l’Industrie, Service Milieu Aquatique et Agriculture) ;

-          Instruire les demandes d’aides des partenaires pour les réseaux de mesures ;

-          Définir les besoins des études et des réseaux de connaissance.

Liaisons hiérarchiques et fonctionnelles

Sous l’autorité du/de la Chef.fe de service milieux aquatiques et agriculture et de la directrice territoriale

Relations internes avec les chef.fes de service du siège et leurs chargé.e.s d’études en eaux souterraines et superficielles, et avec l’ensemble des chargé.e.s d’opération de la Direction et de politique territoriale ainsi que la référente pressions du service SPOR.

Relations externes avec les services de l’Etat (DREAL, DRIEE, DRAAF, DDT, OFB, Préfecture), bureaux d’études, collectivités (EPCI, conseils départemental et régional), BRGM, Chambres d’agriculture….

Profil

Contractuel : justifier soit d’un titre ou diplôme de deuxième cycle de l’enseignement supérieur, soit d’un titre ou diplôme délivré par une école d’ingénieur ou de commerce habilitée à cet effet, soit de tout autre titre ou diplôme certifié au moins de niveau II de qualification, soit d’un titre ou diplôme équivalent dans le domaine de l’hydrogéologie, la qualité des eaux, l’hydrologie, la gestion de l’eau.

 

Fonctionnaire de catégorie A : les fonctionnaires d’Etat seront en PNA, pour des fonctionnaires de la fonction publique territoriale ou de la fonction publique hospitalière, le recrutement s’effectuera par détachement sur corps.

 

 

Qualités requises (décret 86-83) :

Savoirs :

-          Bonne connaissance de la gestion de bases de données permettant de les organiser et les exploiter ;

-          Bonne maitrise des outils informatiques de traitements de données ;

-          Maitrise des domaines techniques liés à l’hydrogéologie, au fonctionnement des milieux aquatiques, à la chimie de l’eau ;

-          Connaissance de l’organisation administrative de la gestion de l’eau en France est souhaitable, y compris les grands principes du SDAGE ;

-          Compétences dans le domaine de l’agriculture et de l’agronomie seraient les bienvenues, les problèmes de pollutions diffuses agricoles étant prégnantes sur la direction des Vallées d’Oise,

 

Savoirs faire :

-          Conduire, animer et faire vivre un réseau ;

-          Rechercher, compiler, interpréter et croiser les informations de sources différentes ;

-          Avoir une lecture pertinente des cahiers des charges et de la cohérence des données fournies ;

-          Savoir organiser son travail ;

-          Savoir expliquer les résultats obtenus (pour quoi, pour qui et comment) ;

-          Etre force de proposition et travailler en transversalité avec les autres services de la direction de manière fluide et autonome.

 

Savoirs être :

-          Esprit de synthèse ;

-          Rigueur ;

-          Autonomie ;

-          Esprit critique ;

-          Esprit d’initiative ;

-          Etre pédagogue.

Informations employeur

Afficher les informations

 Les renseignements complémentaires seront demandés à :

                Mme Sophie BLAINVILLE WELLBURN, cheffe de service  03.44.30.41.35

                Mme Pascale MERCIER, directrice territoriale                           03.44.30.41.11

                               

Offres d’emploi similaires à Chargé d'études ressources en eau H/F

VILLE DE CHARVIEU CHAVAGNEUX

DIRECTEUR GÉNÉRAL DES SERVICES H/F

Titulaire, Contractuel | 22/06/2021 | VILLE DE CHARVIEU CHAVAGNEUX

SDEAU 50

Responsable exploitation eau potable Sud Manche (H/F)

Titulaire | 22/06/2021 | SDEAU 50

VILLE DE VERN SUR SEICHE

DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES (H/F)

Titulaire | 21/06/2021 | VILLE DE VERN SUR SEICHE