• Accueil
  • Offres d'emploi
  • Chargé d'études "surveillance et évaluation de la qualité physico-chimique et chimique des cours d'eau"

Chargé d'études "surveillance et évaluation de la qualité physico-chimique et chimique des cours d'eau"

  • Partager
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
DATE DE PUBLICATION 09/01/2019   TYPE DE CONTRAT Titulaire
RECRUTEUR AGENCE DE L'EAU SEINE NORMANDIE   CATÉGORIE A
LIEUX DE TRAVAIL
NANTERRE
  SALAIRE
Non communiqué

Employeur

L'Agence de l'eau Seine-Normandie est un Etablissement Public du ministère de l'écologie dont la mission est de financer les actions de protection des ressources en eau, des milieux aquatiques et de lutte contre les pollutions. Son périmètre d’intervention s’étend du Morvan jusqu’à la Baie du Mont Saint-Michel (bassin de la Seine et des côtiers normands). Au sein de l’Agence, la Direction de la Connaissance et de la Planification est en charge de la surveillance environnementale et de l’évaluation de la qualité des eaux, de l’élaboration du SDAGE et de la mise en oeuvre de la stratégie d’acquisition de connaissances par le financement d’études et de recherches. Elle couvre également les besoins en matière d’analyses économiques et d’évaluation des politiques.

Poste

responsable de la surveillance physico-chimique, du suivi de la contamination et de l’évaluation de la qualité des cours d’eau sur l’ensemble du bassin pour répondre aux exigences réglementaires et appuyer l’action de l’agence. Il travaille en étroite collaboration avec l’ensemble de l’équipe du service connaissance des milieux aquatiques et avec les chargés d’études connaissance des directions territoriales.

 

Description des missions

Surveillance : Il élabore la stratégie de suivi en définissant les réseaux et les programmes de surveillance associés (réseaux issus de la directive cadre sur l’eau (DCE), complémentaires, nitrates…). Il est responsable du marché de surveillance afférent dont il assure le renouvellement et le lancement. Il est responsable de la programmation annuelle en lien  avec les directions territoriales (DT) pour prendre en compte les besoins spécifiques territorialisés de surveillance. Il/elle travaille en lien étroit avec le chargé de la qualité des données et assure la qualification de second niveau des données de surveillance. Il assure les échanges avec les laboratoires d’analyse pour le marché sous sa responsabilité.

Il/elle coordonne la surveillance aidée relative aux eaux superficielles et relit les aides instruites par les directions territoriales correspondantes.

 

Evaluation de l’état des cours d’eau et suivi de la contamination : Il est responsable de l’évaluation de l’état chimique des cours d’eau établie dans le cadre de la planification DCE, et plus largement du suivi de la contamination des cours d’eau et plans d’eau du bassin en lien avec les collègues en charge de la réduction des émissions de substances et du lien eau et santé.

Il contribue à l’évaluation de l’état écologique des cours d’eau du bassin pour les compartiments physico-chimie et substances, en lien étroit avec le chargé d’études hydrobiologie. A ce titre, il est responsable de la mise à jour et de la maintenance des outils de traitement des données et de calcul de l’état.

 

 

Autres missions

Il propose des modes de valorisation des données et contribue à la production des documents et synthèses en lien avec la chargée de valorisation.

 

Il contribue en tant que de besoin aux exercices de planification : l’état des lieux, le SDAGE, au programme de mesure territorialisé et au rapportage communautaire.

 

Il contribue au programme d’intervention  dans son domaine de compétences. 

 

 

 

 

Liaisons hiérarchiques et fonctionnelles

 

Ce poste est placé sous l’autorité du chef  de service Connaissance des milieux aquatiques.

 

Il collabore de façon étroite avec les autres chargé(e)s d’études connaissance du siège et des directions territoriales.

Il co-anime le groupe métier interne sur les eaux superficielles et participe aux groupes de travail nationaux.

 Il représente l'Agence sur sa thématique auprès des autres établissements et des interlocuteurs externes : ministère en charge de l’écologie, DRIEE – délégation de bassin, Agence Française pour la Biodiversité, …

 

Profil

Titulaire d’un diplôme de niveau Bac +5 minimum.

Ingénieur, Master 2, DESS ou formation équivalente (tout diplôme certifié de niveau II ou I) dans le domaine de l'eau ou de la chimie, voire dans le traitement des données.

 

Qualités requises (décret 86-83) :

Savoirs : Connaissance de la chimie/chimie de l’eau, du fonctionnement hydrologique et biogéochimique, écotoxicologie ; connaissance de la directive cadre sur l’eau.

 

Savoirs faire : Capacité dans le traitement des données, aisance dans le maniement des bases de données et des fonctionnalités informatiques associées, animation de réseau, intérêt pour le fonctionnement des milieux aquatiques ;

 

Savoirs être : Rigueur et travail méthodique ; Sens de l’analyse (examiner, et comparer les données dans le temps et entre elles) ; sens de l’initiative (prendre spontanément, dans son champ de responsabilités, les dispositions susceptibles d’optimiser son action) ; aisance relationnelle et gout pour le travail en équipe.