CHEF DE DELEGATION (H/F)

  • Partager
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
DATE DE PUBLICATION 05/03/2019   TYPE DE CONTRAT CDD, Contractuel, Titulaire
RECRUTEUR CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITES PRIVEES DE SECURITE   CATÉGORIE A
LIEUX DE TRAVAIL
Martinique
  SALAIRE
Non communiqué

Employeur

Le secteur de la sécurité privée est réglementé depuis la loi du 12 juillet 1983, codifiée en 2012 dans le livre VI du code de la sécurité intérieure et prend en compte les métiers suivants :

  • la surveillance humaine ou surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou gardiennage (environ 120 000 salariés),
  •  les agents cynophiles, appelés communément « maîtres-chiens » sont au nombre de quelques milliers.
  • la sûreté aéroportuaire : près de 9 000, ces agents se trouvent aux points d’inspection-filtrage (PIF) dans les aéroports, visionnent les écrans RX et procèdent aux palpations de sécurité si nécessaire.
  • le transport de fonds et gestion de distributeurs automatiques de billets (DAB) : environ 10 000.
  • la protection physique de personnes
  • les recherches privées, dont les agents sont appelés, à leur demande, « détectives privés »
  • la protection armée des navires : dernière activité à avoir été intégrée en 2014 au livre VI du exercent dans les eaux extraterritoriales soumises à des risques d’attentats terroristes ou d’actes de piraterie.

Le Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS) est un établissement public administratif sous tutelle du ministère de l’Intérieur, composé de 221 agents, institué par la loi 2011-267 (LOPPSI).

Le conseil national des activités privées de sécurité est chargé :

  1. d’une mission de police administrative : Il délivre, suspend ou retire les titres, des 160 000 salariés et 11 000 entreprises et établissements secondaires, permettant d’exercer une activité privée de sécurité (autorisation des entreprises, cartes professionnelles des agents de sécurité,  agréments des dirigeants..) ;
  2. d’une mission disciplinaire : Il assure la discipline de la profession et prépare un code de déontologie de la profession approuvé par décret en Conseil d’Etat ;
  3. d’une mission de conseil et d’assistance à la profession.

Les délégations territoriales du CNAPS sont implantées dans les villes suivantes : Villeurbanne, Metz, Bordeaux, Lille, Rennes, Marseille, Aubervilliers et DOM-COM.
La délégation territoriale Antilles-Guyane est composée de 3 agents.

Poste

Catégorie : A

Modalités de recrutement :

  • CDD de 3 ans
  • Détachement sur contrat de 3 ans renouvelable

Affectation : Fort-de-France

 

Le  chef de délégation assure  avec son adjoint et l’agent instructeur, la mission d’instruction des dossiers visant à la délivrance des cartes professionnelles, autorisations d’exercer et agréments. Il prépare les missions de contrôle sans y participer directement. Il est rapporteur des dossiers disciplinaires devant la Commission Locales d'Agrément et de Contrôle.

Il assure le respect des procédures et du droit de la défense. A ce titre, il reçoit des dossiers de contrôle et recueille toutes informations utiles à la rédaction de son rapport.

Après avoir analysé les dossiers, il rédige un rapport en argumentant et qualifiant juridiquement les constats susceptibles d’être sanctionnés par la CLAC.  Il propose à cette commission le recours à la procédure disciplinaire simplifiée.

Il est destinataire de la veille juridique assurée par le service des affaires juridiques et du contentieux et des décisions prononcées par la Commission Nationale d’Agrément et de Contrôle et des tribunaux administratifs.

Il organise le fonctionnement de la délégation  territoriale et rédige les instructions nécessaires. Il supervise la mise en œuvre des directives transmises par le siège de l’établissement, s’assure du respect des objectifs au moyen des outils d’évaluation de l’activité, analyse les informations issues des contrôles et valide les propositions de programme des contrôles hebdomadaires. Il est responsable de la réalisation du Contrat d’Objectifs et de Performance dont il rend compte à la direction de l’établissement.

En qualité de représentant local du CNAPS, il participe aux réunions relatives aux activités privées de sécurité relevant du Code de la Sécurité Intérieure, organisées par les autorités territoriales de sa zone de compétence. Sa fonction l’amènera à être l’interlocuteur des services du Haut-commissariat, du gouvernement local, des entreprises et des agents de sécurité privée en matière de réglementation et de contrôle de la profession.

Les fonctions décrites ci-dessus correspondent aux principales fonctions prévues pour ce poste, elles peuvent faire l’objet d’adaptation en fonction des besoins du service.

Contraintes liées au poste :

Respect des délais (instruction), contraintes horaires, déplacements, contrôles de nuit et le week-end en fonction des campagnes annuelles des contrôles en outre-mer.

Information :

Pour les fonctionnaires détachés : l’établissement ne pourra pas prendre en charge l’indemnité de changement de résidence.

 

 

 

Profil

Compétences nécessaires :

Connaissances techniques

Savoir-faire

Savoir-être

  • Management
  • Compétences réglementaires sur la sécurité privée
  • Compétences en police administrative
  • Technique d’investigation et de contrôle
  • Bonne connaissance des outils informatiques
  • Gestion tableaux de bord et indicateurs
  • Méthodologie de conduite de réunion
  • Conduite et gestion de projet
  • Connaissances juridiques (droit administratif, droit des procédures contentieuses)
  • Négocier
  • Travailler en équipe
  • Savoir déléguer
  • Gérer les situations humaines difficiles
  • Maîtriser les délais
  • Reporting d’activité
  • Sens de l'écoute
  • Faire preuve d’autorité
  • Capacité d’adaptation
  • Capacité d’initiative et de synthèse
  • Discrétion et confidentialité

 

 

 

Expériences requises :

  • Une expérience managériale outre-mer réussie est appréciée
  • Formation supérieure et/ou expérience juridique souhaitable
  • Capacité d’autonomie et d’initiative en raison de l’éloignement