Directeur adjoint du Crous de Nice-Toulon H/F

  • Partager
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
DATE DE PUBLICATION 19/03/2019   TYPE DE CONTRAT Titulaire
RECRUTEUR CNOUS - CENTRE NATIONAL DES OEUVRES   CATÉGORIE A
LIEUX DE TRAVAIL
NICE
  SALAIRE
Non communiqué

Employeur

Le Crous de Nice-Toulon est un établissement public administratif qui gère 16 561 étudiants boursiers sur critères sociaux (sur une totalité de 61 000).

Le Crous est doté d’un budget de fonctionnement d’environ 18 millions d’euros auxquels s’ajoutent les investissements annuels.

Il sert 1 million de repas par an par l’intermédiaire d’un réseau de 29 restaurants universitaires et cafétérias. Il propose 4 928 lits au sein de 18 cités et résidences universitaires sur Nice, Sophia-Antipolis, Cannes, La Garde et Toulon.

Le Crous de Nice Toulon exerce ses missions d’amélioration des conditions de vie des étudiants dans le cadre d’un partenariat étroit avec les établissements d’enseignement supérieur et les collectivités territoriales.            

La masse salariale s’élève à  9,2 millions d’euros

Effectifs de la structure : 277 ETPT

Opérateur : « Vie étudiante »
Missions : Restauration, hébergement, aides financières directes (bourses sur critères sociaux) et aides spécifiques, action sociale, actions culturelles

Poste

Le directeur adjoint ou la directrice adjointe participe au sein de l’équipe de direction à la définition de la politique de l’établissement et du projet d’établissement.

Il ou elle a un rôle d’impulsion, de conseil et d’alerte auprès du directeur général qu’il ou elle seconde et supplée en son absence.

Conseiller ou Conseillère juridique et  financier, il ou elle veille à la légalité des actes administratifs et financiers, au respect des procédures et des calendriers, tout particulièrement dans le domaine de la commande publique.

Il ou elle participe au dialogue social.

Il ou elle s’investit sur le terrain pour accompagner l’action des directeurs d’unités de gestion et des chefs de service. Il ou elle accompagne les équipes dans la conduite du changement.

Il ou elle veille au respect des réglementations en matière d’hygiène et de sécurité, des biens et des personnes et à leur mise en œuvre. Il ou elle est le ou la référent(e) sureté de l’établissement.

Il ou elle participe au dialogue de gestion et s’assure de la fiabilisation des données.

Il ou elle contribue au développement des partenariats avec les universités, les collectivités territoriales et toutes autres structures en lien avec le Crous.

Il ou elle encadre directement certains services, à déterminer en fonction de son profil.

Profil

Conditions statutaires :

Peuvent être nommés dans cet emploi d’administrateur de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (AENESR), doté de l’échelonnement indiciaire 813-1027 brut, est ouvert :

-        1° aux fonctionnaires des corps recrutés par la voie de l’École nationale d’administration ;

-        2° aux fonctionnaires nommés dans un emploi de secrétaire général d’académie ;

-        3° aux fonctionnaires nommés :

a) dans un emploi de directeur général des services ;

b) dans un emploi de directeur adjoint ou dans un emploi de sous-directeur du Centre national des œuvres universitaires et scolaires ;

c) dans un emploi de directeur du centre régional des œuvres universitaires et scolaires ;

-       4° aux directeurs de service ayant accompli au moins dix ans de services effectifs en catégorie A et qui ont atteint au moins le 5ème échelon ;

-        5° aux fonctionnaires civils appartenant à un corps ou à un cadre d’emplois de catégorie A, ou de même niveau, dont l’indice brut terminal est au moins égal à l’indice brut 966, ayant accompli dix ans au moins de services effectifs dans un corps, un cadre d’emplois ou un emploi de catégorie A ou de même niveau et ayant atteint l’indice brut 705.

Qualités requises :

  • Le candidat ou la candidate doit posséder d’excellentes compétences juridiques, techniques et financières, notamment dans le domaine de la commande publique. Une expérience dans le secteur des RH et notamment du dialogue social est nécessaire.
  • Une grande capacité managériale est requise ainsi qu’une bonne résistance au stress et des aptitudes avérées à la gestion des conflits.
  • Le candidat ou la candidate doit être doté du sens de l’organisation ainsi que d’une capacité d’écoute et de communication.
  • Il ou elle doit être capable de produire en autonomie, l’effectif administratif restreint de l’établissement limitant parfois les possibilités de délégation.
  • Ce poste nécessite de la loyauté, de la disponibilité, du dynamisme et de la conviction

Conditions d'exercice de l'activité :

  • Poste logé en ½ COP type F3
  • IFSE : groupe 2 du corps des AENESR
  • NBI : 40 points