EPCC MEMORIAL CAMP DE RIVESALTES

Pyrenees-Orientales - Fonction publique - Autre

    Le Mémorial du Camp de Rivesaltes a été inauguré en octobre 2015 au milieu des ruines de l’ancien camp. Cette marque dans l’espace en fait un lieu unique qui rend compte des deux traumatismes du second vingtième siècle français, la Seconde Guerre mondiale et les guerres coloniales. Le déplacement forcé des populations, l’appréhension de l’Autre comme un indésirable et cette forme d’enfermement constituent comme un fil rouge de cette histoire, de ces histoires. Juifs, Espagnols, Tsiganes constituèrent l’essentiel de la population enfermée par internement administratif à partir de janvier 1941. Le camp de Rivesaltes fut même à l’automne 1942 le centre interrégional de rassemblement et de déportation des Juifs de zone sud, ce que Serge Klarsfeld a appelé « le Drancy de zone sud ». Dans les suites de la Libération, après avoir accueilli, quelque temps, des suspects de collaboration, ce fut principalement un important camp de prisonniers de guerre allemands. Avec plusieurs affectations ensuite, restant camp militaire, il est alors entraîné dans l’histoire de la guerre d’Algérie voyant passer les conscrits en partance pour l’Algérie, servant de prison pour quelques centaines de FLN puis devenant le principal centre pour les harkis après les accords d’Évian. En fin de période, on trouve même un Centre de Rétention Administrative. La difficulté du défi que représente ce musée tient dans la nécessité de rendre compte de toutes ces histoires et de toutes ces mémoires. Si l’on repère des fils rouges, il est nécessaire de savoir aussi repérer les différences. Si nous parlons mémoire, savoir bien lire et comprendre cette histoire complexe est un facteur de convergence mémorielle.

    C’est donc peu dire le poids de l’histoire dont doit rendre compte le Mémorial du camp de Rivesaltes, d’autant qu’il est conduit à prendre en compte les thématiques qui font son histoire, comme les déplacements forcés de population, qui continuent massivement aujourd’hui, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie dont on sait, malheureusement, qu’ils restent d’actualité.

    Les services emploipublic.fr