Post-doctorat en écologie - plages vivantes (F/H)

  • Partager
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
DATE DE PUBLICATION28/04/2021 TYPE DE CONTRATContractuel, CDD
RECRUTEURMUSEUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE CATÉGORIEA
LIEUX DE TRAVAIL
PARIS
 SALAIRE
Non communiqué

Employeur

Le Muséum national d’Histoire naturelle est un établissement public, régi depuis le 1er octobre 2014 par les dispositions du décret n°2001-916 du 3 octobre 2001 modifié. Dans le domaine des sciences naturelles et humaines, le Muséum contribue à la production, au développement et au partage des connaissances sur la diversité géologique et biologique de la Terre, sur la diversité des cultures et des sociétés et sur l’histoire de la planète.

Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche et est membre fondateur de la communauté d’universités et d’établissements (ComUE) Sorbonne Universités. Il compte plus de 2000 personnes (environ 280 EC / 1440 BIATSS / 300 Personnels hébergés). Il comprend 13 sites répartis en France et accueille au total plus de 3 millions de visiteurs.

Poste

1. Description du projet justifiant le recrutement

Programme de recherche « Plages Vivantes » 

(https://www.plages-vivantes.fr/alamer/edito/presentation-du-programme)

 

Contexte :

Surveiller, comprendre et accompagner l'impact des changements globaux sur la biodiversité marine côtière et les littoraux est crucial pour la conservation de la biodiversité. Les laisses de mer –notamment les dépôts d'algues - ont des rôles importants pour la conservation (espèces rares et vulnérables des hauts de plage) et les fonctions des écosystèmes côtiers (trophique, atténuation de l'érosion). Leur composition et leur quantité devraient changer sous l'effet du réchauffement climatique et de l'eutrophisation, de l'exploitation des algues. Et ces changements de composition sont susceptibles d'entraîner des changements dans la gestion des laisses. Nous avons émis l'hypothèse que la surveillance de ces laisses de mer pourrait i) informer sur les changements spatiaux et temporels des écosystèmes marins proches (biomasse d'algues, composition de la communauté) et ii) permettre de mieux comprendre l'impact des changements globaux sur les relations (socio-)-écosystèmes (plages de sable). Nous avons co-construit un programme de sciences participatives orienté autour du socio-écosystème des hauts de plage (Plages Vivantes, façade Manche Atlantique française) en collaboration avec différentes parties prenantes (ONG) et construit une équipe de recherche interdisciplinaire. Une prochaine étape est d'analyser les données standardisées collectées à grande échelle (>200 sites) en utilisant une approche fonctionnelle (caractéristiques des espèces, approche communautaire...).

Missions & objectifs de l’étude :

Les objectifs sont

  1.  D’étudier la variabilité spatiale et temporelle de la composition en algues des laisses de mer et d'évaluer ses déterminants, de documenter et de hiérarchiser les effets des facteurs anthropiques et climatiques sur leur composition,
  2.  D’évaluer dans quelle mesure et dans quelles conditions le suivi des laisses pourrait produire des indicateurs pertinents des écosystèmes marins proximaux,
  3.  De tester la sensibilité de ces indicateurs à diverses pressions (qualité de l'eau).

 

2. Durée du projet ou de l’opération ou de la phase du projet/de l'opération : 12 mois, début en juin 2021 (renouvellement potentiel si poursuite de la convention)

 

3. Evènement ou résultat objectif déterminant la fin de la relation contractuelle ainsi que les modalités d’évaluation et de contrôle de ce résultat

- Soumission d’au moins une publication valorisant les résultats de l’étude

- Fin du financement sur cette convention.

Profil

Formation : Doctorat (en écologie, biologie de la conservation…)

Connaissances -compétences :

  • Goût pour l’analyse de données. Maîtrise des outils d’analyses statistiques (GLMM, modélisation spatio-temporelle, sous R),
  • Goût pour le terrain (expérience) et les échanges avec les acteurs.
  • Des connaissances naturalistes seraient un plus
  • Maîtrise de l’anglais scientifique impérative et du français

Savoir-être professionnel : bon relationnel (contexte multi-acteurs prépondérant), esprit de synthèse et organisationnel, autonomie.

Informations employeur

Afficher les informations

Attention, seules les candidatures déposées sur la plateforme de recrutement MNHN seront étudiées.

Offres d’emploi similaires à Post-doctorat en écologie - plages vivantes (F/H)

VILLE DE DINAN

Chargé(e) de financements externes H/F

Titulaire, Contractuel, CDD | 18/06/2021 | VILLE DE DINAN

VILLE DE DINAN

Chargé(e) de mission Etudes Voirie H/F

Titulaire, Contractuel, CDD | 18/06/2021 | VILLE DE DINAN

VILLE DE VOISINS LE BRETONNEUX

Gestionnaire des marchés publics (H/F)

Titulaire, Contractuel | 18/06/2021 | VILLE DE VOISINS LE BRETONNEUX